Faire un don

1980 – la naissance d’Asmae – Association sœur Emmanuelle

Sœur Emmanuelle cherche à continuer d’étendre son action dans d’autres pays et à rendre la dignité et la confiance aux plus démunis. Pour ce faire, elle sait qu’elle a besoin de créer une structure sérieuse et officielle afin d’impliquer des personnes compétentes et de trouver des ressources nécessaires pour mener ses actions. C’est ainsi qu’Asmae, association laïque et apolitique, voit le jour. En 1991, sœur Emmanuelle reçoit la nationalité égyptienne en reconnaissance de son engagement. Elle sera également à nombreuses reprises distinguée pour sa vie exemplaire (1979 : médaille Minerve d’Or ; 1980 : ordre national du Mérite ; 1993 : officier de l’ordre de Léopold ; 1996 : officier de la Légion d’honneur ; 2002 : élevée au grade de commandeur de la Légion d’honneur).

1993 – une retraite très active

Sœur Emmanuelle doit quitter l’Égypte et se retire en France où elle continue ses actions d’aide aux plus défavorisés (notamment les sans-papiers et les sans-abris). Elle encourage l’engagement des bénévoles pour développer cette aide. Parallèlement aux conférences et rencontres qu’elle fait, sœur Emmanuelle rédige également des livres afin d’expliquer son engagement solidaire et sa foi. À 85 ans, sœur Emmanuelle consent enfin à prendre un repos bien mérité dans le sud de la France, à Callian, où elle s’éteint quelques jours avant ses 100 ans.

Soeur Emmanuelle et Asmae : au service de l’enfance vulnérable.

Télécharger les grandes dates