Faire un don

Cap sur
2021

Ce CAP 2021 réaffirme l’héritage et les valeurs de sœur Emmanuelle, « agir pour un monde juste qui garantit aux enfants de vivre et de grandir dignement avec leur famille et leur environnement, pour devenir des femmes et des hommes libres, acteurs de la société ».

Créer une Fondation Sœur Emmanuelle Reconnue d’Utilité Publique

10 ans après la disparition de sœur Emmanuelle, la pertinence des principes d’action qu’elle a définis et de sa vision du monde, est intacte. Le cœur de millions de Français et d’une grande partie de nos sympathisants et donateurs vibre encore pour sœur Emmanuelle. Si sœur Emmanuelle a créé Asmae, Asmae souhaite à son tour créer une Fondation Sœur Emmanuelle et ainsi, redonner à sa fondatrice toute sa place. La Fondation sera aussi un véhicule de mémoire et une opportunité pour remettre sœur Emmanuelle et son combat dans la lumière.

Renforcer notre impact en lançant 15 grands projets soit 20 000 nouveaux bénéficiaires en France et à l’international

Notre ambition pour 2021 est de déployer une stratégie d’intervention plus impactante sur 2 problématiques prioritaires dans chacun de nos pays d’intervention. Nous réaliserons des projets plus ambitieux générant un impact social plus fort pour les enfants et leur famille. Nous mènerons au moins simultanément deux projets phares par pays, au bénéfice de 20 000 nouveaux bénéficiaires. Ces projets seront concentrés sur un nombre moins important de partenaires locaux qui en retireront davantage de bénéfices.

Explorer l’ouverture d’un nouveau pays où l’éducation et la protection de l’enfant sont des enjeux clés

Face à la multiplicité des conflits armés au Moyen-Orient qui poussent sur les routes de l’exil des centaines de milliers de personnes, Asmae souhaite étudier la pertinence et la possibilité d’intervenir dans cette zone. Au-delà d’être une région stratégique sur le plan géopolitique, c’est également le berceau de l’association avec l’Égypte, en premier lieu, mais également le Liban, où Asmae dispose d’une expérience solide.

Alors que le monde compte plus de 65 millions de personnes réfugiées, 232 millions de personnes migrantes et 230 millions d’enfants vivent dans un pays touché par un conflit armé. Asmae veut porter une attention particulière à ces populations. En effet, les enfants sont les premières victimes de ces situations qui les privent d’éducation et de protection. Cela amènera Asmae à prendre particulièrement en compte cette réalité dans les années à venir.